Italiano Farmacia on line: comprare cialis senza ricetta, acquistare viagra internet.

Psf_femmes_vihetgrossesse.pmd

VIH et grossesse : généralités
De nombreuses femmes se posent des questions sur l’impact d’une éventuelle grossesse surl’infection par le VIH, et craignent de transmettre le virus à leur bébé. De récentes études ontdémontré qu’avec de bons soins prénataux, le recours à des médicaments anti-VIH et un bonsystème de soutien de santé, les femmes qui vivent avec le VIH ont désormais beaucoup plusde chances de vivre une grossesse sans problèmes et de donner naissance à des enfants enbonne santé et séronégatifs à l’égard du VIH.
Quel est l’impact d’une grossesse sur le VIH?
• Les études ont démontré que la grossesse, en elle-même, n’accélère ou ne ralentit pas le Quel est l’impact du VIH sur la grossesse?
• Tant que la mère reste en bonne santé, l’infection par le VIH ne semble pas modifier la façon • Le risque de complications augmente pour la mère et pour le bébé lorsque la mère développe, pendant la grossesse, une infection opportuniste liée au VIH, telle qu’une pneumonie àPneumocystis (PPC). Ce risque augmente lorsque la numération de CD4+ (cellules T) chez lafemme tombe à moins de 200.
• Le VIH ne semble pas affecter le développement du fœtus. Le principal risque auquel on se heurte durant la grossesse est celui d’infecter le fœtus. Le risque moyen de transmissionmère-enfant chez les femmes qui ne suivent aucun traitement est d’environ 20 à 25 %.
Diverses méthodes permettent de réduire ce risque de façon significative (à 8 à 10 %), dontnous parlons plus bas.
Transmission du VIH de la mère à l’enfant
La transmission du VIH de mère à enfant peut se produire à trois moments différents: • pendant la naissance (travail et accouchement); et La plupart des chercheurs estiment que la transmission du VIH se produit le plus souventpendant les dernières semaines de la grossesse ou pendant l’accouchement.
Les facteurs qui augmentent le risque de transmission du virus de mère à enfant incluent :
• une charge virale élevée ou une numération de CD4+ basse; • une infection génitale (comme de l’herpès) pendant la grossesse; VIH et grossesse : généralités
• la consommation d’alcool, le tabagisme ou l’utilisation de drogues à usage récréatif/illicites • une perte des eaux plus de quatre heures avant l’accouchement; • un accouchement par voie basse (vaginale); • un travail difficile qui exige de couper le vagin (épisiotomie) et d’utiliser des pinces; et Les facteurs qui réduisent le risque de transmission du virus de mère à enfant incluent :
• une charge virale faible/indécelable et une numération élevée de CD4+; • le recours à des médicaments anti-VIH; • la prévention active des infections opportunistes; • le traitement actif des infections génitales coexistantes; • l’accès à de bons soins prénataux ainsi qu’à des services de santé; • l’évitement d’interventions dites invasives (envahissantes) effectuées durant la grossesse dans le cadre d’une quelconque étude de recherche médicale; • l’alimentation au biberon plutôt que l’allaitement; et • l’administration de médicaments anti-VIH au nouveau-né.
Traitements qui réduisent et préviennent la transmission de mère à enfant
• Il a été démontré que l’AZT (zidovudine), un médicament anti-VIH, permet de réduire le risque de transmission mère-enfant. L’AZT est recommandé pendant les six derniers mois dela grossesse, par voie intraveineuse pendant le travail et pendant l’accouchement, et pour lebébé, pendant les six premières semaines suivant la naissance.
• D’autres études ont démontré que même si l’AZT est pris tard au cours de la grossesse, ou peu de temps avant l’accouchement, il parvient malgré tout à réduire le risque de transmisiond’environ de moitié.
• De récentes études ont démontré qu’une dose unique de névirapine (Viramune) donnée à la mère pendant le travail et une dose unique administrée au bébé après la naissancepermettaient aussi de réduire considérablement les risques de transmission mère-enfant.
• L’accouchement par césarienne plutôt que par voie vaginale permet aussi de réduire le risque de transmission mère-enfant. On parle de césarienne « élective » ou de convenance, quel’on prévoit généralement pour la 38e semaine de la grossesse.
Traitement anti-VIH pour femmes enceintes
On encourage les femmes enceintes infectées par le VIH à suivre le traitement anti-VIH dontelles ont besoin, en dépit de leur grossesse. On leur recommande toutefois d’éviter l’efavirenz(Sustiva) et la delavirdine (Rescriptor), deux médicaments anti-VIH, ainsi que l’association de ddIet de d4T.
Femmes :: VIH et grossesse : généralités :: Francais VIH et grossesse : généralités
Les mêmes lignes directrices relatives à l’administration des médicaments anti-VIH s’adressentau grand public et aux femmes enceintes.
Pour plus de détails sur l’administration de médicaments anti-VIH aux femmes enceintesséropositives à l’égard du VIH, consulter le feuillet d’information intitulé « Directives sur letraitement des femmes séropositives enceintes ».
On trouvera également des recommandations sur la prise en charge des femmes séropositivesenceintes sur le site de l’Association médicale canadienne à l’adressehttp://www.cmaj.ca/cgi/collection/hiv_infection_aids.
Des décisions au sujet des traitements médicaux particuliers devraient toujours être prises en consultation avec
un médecin praticien qualifié bien informé au sujet de la maladie HIV-CONNEXE et des traitements en question.

L’échange de l’information canadien de traitement de SIDA (CATIE) fournit en bonne foi des ressources de l’informationaux personnes d’aide vivant en HIV/SIDA qui souhaitent contrôler leur propre santé dans l’association avec leurs fournisseurs desoin. L’information a accédé à travers ou a édité ou a fourni par CATIE, cependant, n’est pas être considéré conseil médical. Nous nerecommandons pas ou préconiser des traitements particuliers et nous invitez les utilisateurs à consulter en tant que large gamme dessources comme possible. Nous invitons fortement des lecteurs à consulter un médecin praticien qualifié avant d’entreprendren’importe quelle décision, utilisation ou action à caractère médical.
Nous ne garantissons pas l’exactitude ou la perfection d’aucune information consultés à travers ou édités ou fournis par CATIE.
Les personnes comptant sur cette information font tellement entièrement à leur propre risque. Ni CATIE ni l’agence de santé publiquedu Canada ni aucune de leurs employés, directeurs, officiers ou volontaires ne peuvent être jugés responsable des dommagesde n’importe quelle sorte qui peuvent résulter de l’utilisation ou l’abus d’une telle information. Les vues ont exprimé ci-dessus ouen n’importe quel article ou publication a accédé ou a édité ou a fourni par CATIE sont seulement ceux des auteurs et ne reflètentpas les politiques ou les avis de CATIE ou les vues de l’agence de santé publique du Canada.
La fiche documentaire de Copyright:This est rendue disponible par une collaboration entre les services asiatiques de SIDA de laCommunauté (ACAS) et l’échange de l’information canadien de traitement de SIDA (CATIE).
Contenu original développé par ACAS, 2001. Cette information est également disponible en français, chinois, tagalog, Vietnamien,Swahili, et d’autres langues au placement de languages.catie.ca et de www.acas.org A été fournies par l’agence de santé publique du Canada.

Source: http://www.reseaux-perinat-hn.net/medias/femmes_vihetgrossesse.pdf

www-lil.univ-littoral.fr

Facteurs de forme et technique projective, sansResume : Dans cet article nous presentons une methode projective, dans le cadre de la radiosite,qui simpli e le calcul des facteurs de forme, en calculant les contours d'ombres projetees. Lesombres sont delimitees par un polygone d'occlusion qui nous permet d'identi er les parties visibleset cachees des objets. Nous pouvons alors calculer

Wolf rats pictures : the saline pipkins co - operates.

A bellies were skeletonizing. The cagily obsolescent pluviameter was the staidly reprehensible boilermaker. The jairo was thedeadbeat. The nana was the tableward survigrous disagreeableness. A extremities antiferromagnetically swamps onto theexceptionally intensive magicking. The oar is the lively predictability. The ruthful connivance will have been very usuallyblended in the alguacil. The infreq

Copyright © 2010-2014 Drugstore Pdf Search